Fermer
France

Laurens van den Acker évoque sa vision du style chez Renault

Le #Entretien - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (14/10/14), le directeur du style de Renault Laurens van den Acker explique qu’il veut que les modèles du constructeur suscitent une « émotion profonde » chez ses clients. « Quand je pense à la France, je pense à la séduction. Lorsque les gens vont en France, ils tombent amoureux du style de vie français, de la façon de vivre des Français, alors avant tout et plus que tout, nos voitures doivent séduire. Si elles ne séduisent pas, nous sommes morts. Ma vision est que, lorsque les gens achètent une voiture française, ils achètent un petit morceau de la France, espérant y aller en vacances. Je ne pense pas qu’une personne qui achète une voiture allemande veut nécessairement partir en vacances en Allemagne », indique-t-il.

M. Van den Acker explique que le design a réussi à s’imposer comme une force dans l’industrie. « Les constructeurs réalisent qu’ils ont besoin du design pour réussir car le design reste la raison d’achat numéro un. […] Deuxièmement, les capacités en matière de technologie et d’ingénierie se sont considérablement améliorées, du coup beaucoup de choses que nous dessinons maintenant peuvent effectivement être produites. Trois, je pense que nous vivons une période vraiment excitante pour le design automobile parce que nous avons tous ces nouveaux marchés qui s’ouvrent, tels que l’Inde, le Brésil, la Russie et la Chine. Les gens achètent des voitures pour la première fois. Ils vivent une histoire d’amour naissante avec l’automobile », souligne-t-il.

« J’ai développé une stratégie appelée le Cycle de la Vie pour faire des voitures pour chaque étape de la vie. Lorsqu’un client vient dans une concession, qu’il vienne juste de tomber amoureux, qu’il veuille explorer le monde, qu’il ait déjà une famille ou qu’il souhaite réduire son impact sur l’environnement, nous avons la bonne voiture pour lui. Dans ce cercle, nous avons nos voitures sportives pour la phase amoureuse, nos véhicules métis pour explorer le monde, les monospaces pour la période d’expansion de la famille, et les hybrides et électriques. Je veux aussi que nos voitures soient chaudes car nous avons besoin d’être humains. Je veux qu’elles soient simples parce que nous sommes une marque généraliste », conclut le dirigeant.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.