Fermer
Espagne

L’ANFAC demande une enveloppe de 300 millions d’euros pour les véhicules alternatifs

Analyse de presse de 14H00 - Le #Aides - #Véhicules à énergies alternatives
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’ANFAC (Association espagnole des constructeurs d’automobiles) a demandé au gouvernement la mise en place d’un plan d’aides à l’achat de véhicules à énergies alternatives, notamment électriques, stable et homogène à travers le pays, doté d’une enveloppe de 300 millions d’euros.

« Nous avons besoin d’un plan sur deux ans au moins afin de garantir une continuité dans la demande et d’éviter les distorsions du marché et les incertitudes », a déclaré José Vicente de los Mozos, président de l »ANFAC. « Le véhicule électrique est élément essentiel pour l’industrie automobile en général, et espagnole en particulier, afin de satisfaire les réglementations en matière d’émissions au niveau européen mais également au niveau national. De plus en plus de grandes villes mettent en place des restrictions de circulation drastiques dans le cadre de leur plan de mobilité », explique M. De Los Mozos.

Le président de l’ANFAC déplore notamment la faiblesse des aides aux véhicules alternatifs en Espagne depuis plusieurs années. « Nos voisins européens consacrent bien plus de moyens que nous au développement du véhicule électrique. L’Allemagne a mis en place, fin 2017, un plan structurel de 1 milliard d’euros ; le Royaume-Uni a lancé en juillet un plan ambitieux de 1,5 milliard de livres pour promouvoir la mobilité à faibles émissions, tandis que la France propose depuis de nombreuses années un système de bonus pour les véhicules à faibles émissions, complété par une prime à la casse. En Espagne, au cours des sept dernières années, nous avons eu des plans de soutien aux véhicules alternatifs d’un montant global de 74,5 millions d’euros, ce qui est très insuffisant », a souligné M. De Los Mozos.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE ANFAC (5/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.