Fermer
France

Lancement d’une action collective en France contre Volkswagen

Analyse de presse de 14H00 - Le #Actions en justice - #Diesel - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La fondation européenne Diesel Emissions Justice vient de lancer une action collective contre Volkswagen en France, avec  l’objectif d’obtenir une compensation de la part du constructeur allemand, comme ça a pu être fait dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis ou en Australie.

Etant donné qu’en France, il est extrêmement rare de voir aboutir une action groupée devant la justice, la fondation a décidé d’agir un peu différemment : elle ne mène pas une action groupée à proprement parler, dans le cadre de laquelle des individus se rassembleraient devant la justice, mais une action collective, c’est-à-dire qu’un cabinet d’avocats réunit des dossiers pour les faire peser dans la balance. La fondation a pour cela engagé un bailleur de fond afin de pouvoir assumer les frais de procédure. Les propriétaires de Volkswagen comptant se joindre au mouvement n’ont donc pour le moment rien à avancer, même si, en cas d’échec devant la justice, il faudra bien rembourser le bailleur.

Mais la fondation espère surtout ne pas en avoir à passer devant la justice. En rassemblant un nombre important de plaignants dans plusieurs pays d’Europe (pour l’instant la France, la Belgique et les Pays-Bas), Diesel Emissions Justice compte faire pression sur Volkswagen pour obtenir un dédommagement direct. La fondation souligne que l’action collective en justice ne sera qu’un dernier recours.

Source : AUTOPLUS.FR (23/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.