Fermer
Allemagne

L’Allemagne veut devenir le numéro 1 mondial de l’hydrogène

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Hydrogène - #Investissements
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Allemagne va investir 9 milliards d’euros dans l’hydrogène, dans le cadre du plan de 130 milliards d’euros annoncé la semaine dernière pour relancer son économie après la crise du Covid-19, dont 50 milliards doivent être consacrés à des investissements d’avenir.

Le programme, adopté hier en conseil des ministres, prévoit une enveloppe de 7 milliards d’euros pour développer le marché intérieur de l’hydrogène, et 2 milliards pour conclure des « partenariats internationaux ». L’objectif de l’Allemagne est de devenir le premier fournisseur et producteur d’hydrogène au niveau mondial

Le pays veut développer puis exporter son savoir-faire, afin de développer de « nouveaux marchés » pour les industriels du pays, a indiqué le ministre de l’Economie Peter Altmaier. L‘un des objectifs du plan est d’augmenter la capacité de production d’hydrogène vert à près de 5 gigawatts d’ici 2030, puis à 10 gigawatts avant 2040.

La Fédération de l’industrie automobile allemande (VDA) a salué un programme qui va « dans la bonne direction », tout en regrettant un « manque d’ambition et de précision » sur certains points.

Le principal secteur visé par le plan est celui de l’automobile, engagé depuis plusieurs années dans une marche forcée vers la réduction des émissions de ses véhicules. L’hydrogène peut alimenter en énergie les voitures électriques, dont Berlin veut développer l’usage pour verdir son secteur des transports. Pour rappel, l’Allemagne s’est fixé l’objectif de diminuer de 55 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990.

Les industriels allemands voient dans les piles à combustible alimentées à l’hydrogène une alternative aux batteries, fabriquées pour la plupart en Chine, mais l’hydrogène pour les transports demeure confidentiel. Sa fabrication reste très énergivore et le réseau de stations proposant ce carburant est très limité.

Le plan adopté hier prévoit des fonds pour la recherche et le développement et le développement des infrastructures.

Source : AFP (11/6/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.