Fermer
Allemagne

L’Allemagne va soutenir 3 consortiums dans les batteries

Analyse de presse de 14H00 - Le #Aides - #batteries - #Commission européenne - #Consortium - #Financement - #Gouvernement - #Investissement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Allemagne va accorder un financement total d’un milliard d’euros à trois consortiums qui se spécialisent dans la production de batteries, en vue de réduire la dépendance des constructeurs d’automobiles allemands aux fournisseurs asiatiques.

En s’assurant de la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement locale pour ses véhicules électriques, l’Allemagne contribue à la réalisation des objectifs européens de réduction des émissions polluantes.

En outre, cela renforcera les compétences des constructeurs et équipementiers européens dans le domaine des batteries, de sorte qu’ils puissent mieux concurrencer des groupes tels que CATL, LG Chem et Samsung.

« Nous pouvons désormais dire qu’il n’y aura probablement pas un seul consortium dans les batteries, mais plutôt trois », a fait savoir le Ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier.

Si tous les documents nécessaires vont être prochainement transmis à la Commission Européenne, M. Altmaier n’a pas souhaité préciser quels seraient les entreprises qui bénéficieront des aides débloquées.

Les groupes Volkswagen et BMW, le fabricant allemand de batteries Varta et la start-up suédoise de production de batteries Northvolt (qui a d’ailleurs déposé deux demandes d’aides, pour une usine de batteries, mais aussi pour son projet de coopération avec le groupe Volkswagen) font partie des quelque 30 entreprises qui ont déposé une demande d’aide gouvernementale auprès du Ministère allemand de l’Economie.

Pour rappel, la France et l’Allemagne ont déjà demandé à la Commission Européenne d’approuver des aides d’Etat communes et transfrontalière pour un consortium franco-allemand dans les cellules de batteries, qui regroupe notamment le Groupe PSA, sa filiale allemande Opel et le fabricant français de batteries, Saft.

« Nous espérons recevoir des clarifications de la part de Bruxelles [concernant les aides pour ces futurs consortiums] d’ici à la fin de l’année », a précisé M. Altmaier.

Pour information, selon des estimations, le volume de batteries qui sera nécessaire pour les véhicules électriques qui seront produits en Europe d’ici à 2040 devrait s’établir à 1 200 gigawatt-heures par an, soit l’équivalent de la production de 80 « méga-usine » de 15 GWh chacune.

Cela représente également 5 fois le volume de production qui pourrait être atteint si tous les projets actuellement confirmés sont réalisés.

Enfin, le gouvernement allemand finance également en parallèle un institut de recherche pour proposer aux entreprises implantées en Allemagne des compétences pour développer des cellules de batteries.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (18/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.