Fermer
Allemagne

L’Allemagne va débloquer un milliard d’euros pour la production de batteries

Analyse de presse de 14H00 - Le #Batterie - #Europe - #Investissement - #Production
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Allemagne va débloquer un milliard d’euros d’ici à 2021 pour faciliter une production de batteries lithium-ion outre-Rhin, a annoncé le Ministre allemand de l’Economie et de l’Energie, Peter Altmaier. L’objectif est que l’Allemagne et l’Europe puisse d’ici à 2030 répondre à 30 % de la demande mondiale de batteries.

« La maîtrise et l’application à grande échelle de cette technologie est une condition essentielle pour que l’Allemagne et l’Europe maintiennent leur compétitivité dans l’automobile », a précisé M. Altmaier lors de la conférence sur l’électromobilité de Berlin, à laquelle participait notamment le Commissaire Européen à l’Energie, Maros Sefcovic, ardent défenseur d’un « Airbus de la batterie« .

La présence de M. Sefcovic montrait que l’investissement du gouvernement allemand ne devait pas être uniquement considéré comme une aide d’Etat, mais comme un « projet important d’intérêt commun » pour l’Union Européenne.

Des premières décisions concernant la répartition de cet investissement devraient être prises dès le premier trimestre de 2019. Entre 1 000 et 2 000 emplois pourraient être créés.

En outre, l’Allemagne a annoncé la création dans les semaines à venir d’un consortium regroupant fournisseurs, constructeurs et laboratoires, en vue d’ouvrir une usine de batteries dès 2021. Ce consortium pourrait compter parmi ses membres Varta, Ford-Werke ou encore BASF. Volkswagen aurait également prévu de rejoindre ce consortium.

M. Altmaier a d’ailleurs signaler que « plusieurs » consortiums étaient en train de se former en Europe (apparemment un en Allemagne et au moins deux entre plusieurs pays européens) et a signalé un « grand intérêt » pour des coopération auprès de pays limitrophes de l’Allemagne, comme l’Autriche, les Pays-Bas, la Pologne et la France.

En France d’ailleurs, lors du forum économique franco-allemand, Bruno Le Maire avait déjà plaidé pour une coopération franco-allemande dans le domaine des batteries, afin de ne pas dépendre uniquement des entreprises asiatiques (et notamment chinoises).

La batterie représente environ 40 % de la valeur ajoutée d’un véhicule électrique et devrait représenter un marché de près de 250 milliards d’euros par an d’ici à 2025.

Source : AFP, LES ECHOS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE (13/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.