Fermer
Europe

L’Allemagne ne sera plus aussi importante pour Ford en Europe

Analyse de presse de 14H00 - Le #Allemagne - #Ford - #Restructuration
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La restructuration de Ford en Europe et son virage vers les tout-terrain de loisir vont entraîner une réduction du poids de l’Allemagne dans ses activités dans cette région.

L’Allemagne est aujourd’hui le pilier de Ford Europe. La moitié des 53 000 salariés européens de Ford y travaillent et un peu plus de la moitié des voitures que le constructeur a vendues l’an dernier sur le marché européen ont été fabriquées dans ses usines de Cologne ou de Sarrelouis. Cologne abrite le siège de Ford Europe depuis 1999. Le constructeur y développe en outre ses petites voitures pour le marché mondial et y a une usine de moteurs.

Mais le centre de gravité de Ford Europe se déplace. Ford a annoncé qu’il allait supprimer 5 000 emplois en Allemagne et que la production du C-Max à Sarrelouis cesserait en juin. Le site ne produira plus que la Focus et perdra sa troisième équipe. Parallèlement, un nouveau tout-terrain de loisir basé sur la Fiesta (assemblée à Cologne), le Puma, sera mis en fabrication cette année non pas en Allemagne, mais à Craiova, en Roumanie, aux cotés de l’EcoSport. Une troisième équipe sera introduite sur ce site, dont les capacités pourraient alors atteindre 300 000 unités par an, selon des médias locaux. Ford fabrique également à Craiova des moteurs EcoBoost à trois cylindres de 1 litre. Il avait annoncé l’an dernier que ses effectifs à Craiova atteindraient 5 900 personnes.

Ford disposera de deux importantes bases de production à bas coûts en Roumanie et en Turquie. Ses deux usines à Kocaeli, dans ce pays, fabriquent une grande partie de la famille Transit hautement rentable et elles devraient voir leur activité augmenter lorsque le constructeur commencera à fabriquer un gros fourgon pour le groupe Volkswagen dans quelques années. Ford voudrait également augmenter son contenu local en Turquie.

Une autre base de production importante est Valence, en Espagne, où sera fabriqué le nouveau Kuga qui doit être lancé cette année. Ce modèle assure l’avenir du site, qui pourrait perdre non seulement le Transit Connect quand Volkswagen commencera à fabriquer son remplaçant au début de la prochaine décennie, mais aussi la Mondeo et les monospaces S-Max et Galaxy si Ford décide de les supprimer en raison de la baisse de la demande.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (9/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.