Fermer
Europe

L’ACEA publie son rapport sur la fiscalité automobile

Analyse de presse de 14H00 - Le #ACEA - #Automobile - #Fiscalité
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles) a publié son rapport annuel sur la fiscalité du secteur automobile. Et comme chaque année également, la France se place sur le podium des pays où les automobilistes ont le plus rapporté.

Ainsi, dans l’Europe des 15, les automobilistes ont dû s’acquitter en 2018, directement ou non, de 428 milliards d’euros, soit 3,5 % de plus par rapport à l’année précédente. Ce chiffre prend en compte la TVA sur les véhicules, les services (autoroutes par exemple), pièces de rechange, pneus, accessoires, les taxes lors de l’acquisition et l’immatriculation des véhicules, les possibles taxes annuelles (TVS pour les pros…) et enfin les taxes sur les carburants. A titre de comparaison, le budget général de l’Etat français en 2018 était de 446 milliards d’euros.

Les niveaux de recettes sont très différents entre les 15 pays, et logiquement, plus le parc roulant est important, plus la somme totale est élevée. En revanche, un constat reste immuable : les taxes sur le carburant et la TVA sur les services, sur les pièces, les pneus et les accessoires rapportent toujours gros. L’Allemagne arrive en tête des pays où les diverses taxes pèsent le plus lourd, avec 92 milliards d’euros. Près de la moitié de cette somme est générée par les taxes sur les carburants, et 30,33 milliards sont issus de la TVA.

Schéma a peu près similaire en France, avec 79 milliards de taxes récoltées via les automobilistes l’an passé. Là aussi, celles sur le carburant ont pesé très lourd dans le budget, générant 39,2 milliards d’euros de recettes, tandis que la TVA a rapporté près de 18 milliards d’euros. Les taxes et impôts sur les revenus des péages ont constitué la troisième plus grosse source de dépense, soit 12,2 milliards d’euros.

Ce rapport confirme donc les chiffres mis en avant par l’Automobile Club en mars : selon son étude, pas moins d’un quart du budget annuel de l’automobiliste français est ponctionné sous forme de taxes et impôts.

Source : JOURNALAUTO.COM (24/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.