Fermer
France

L’accroissement de l’offre de V.E. va-t-elle stimuler la demande pour les flottes d’entreprise ?

Analyse de presse de 14H00 - Le #Electrique - #flottes - #Observatoire du véhicule d'entreprise
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un supplément du Parisien consacré aux voitures d’entreprise, François Piot, président de l’Observatoire du véhicule d’entreprise, indique qu’actuellement, les véhicules électriques représentent 1,4 % des commandes et que la demande n’est pas forte, faute d’offre. « Celle-ci se résume à trois voitures : Renault Zoé, Nissan Leaf et BMW i3. Mais tous les constructeurs y viennent, avec des gammes ambitieuses. C’est maintenant que nous allons voir si l’offre stimule la demande », explique-t-il.

M. Piot souligne que, compte tenu du délai de détention de trois ans d’un véhicule de société, un chef d’entreprise qui roule 15 000 km par an a pour l’instant tout intérêt à choisir un véhicule à essence en location avec option d’achat ou en location de longue durée. « Nous observons en ce moment que les loueurs augmentent les valeurs résiduelles des voitures estimées à trois ans. Cela représente un gain à terme pour eux et leur permet de proposer des loyers plus attractifs à leurs clients. En 2018, les flottes commandent 15,6 % de voitures à essence, ceci représente une hausse de 43,8 % par rapport à 2017 », indique-t-il.

Source : PARISIEN (15/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.