Fermer
France

La voiture, grande gagnante du déconfinement

Analyse de presse de 14H00 - Le #CCFA - #Coronavirus - #Etude - #Mobilité
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après une étude exclusive menée par Harris Interactive pour Caradisiac, les transports en commun font l’objet d’une défiance grandissante en raison des difficultés d’y faire respecter des règles sanitaires dans le cadre du déconfinement. Ce phénomène bénéficie en premier lieu à l’automobile, qui va augmenter le nombre de ses usagers.

Alors qu’avant le confinement, 49 % des usagers réguliers déclaraient privilégier les transports en commun pour leurs trajets quotidiens, ils ne sont plus que 38 % à l’envisager dans l’immédiat, soit près d’un quart d’utilisateurs déclarés en moins. Leur préférence irait à la fois à la voiture (21 %, soit une progression de 4 points de l’usage), à la marche (27 %, + 1 point) et au vélo (9 %, + 5 points).

Il apparaît qu’une grande partie des Français ne sont pas convaincus par les efforts annoncés par les opérateurs des transports en commun en matière de nettoyage, désinfection et organisation des flux de passagers. Après des semaines de confinement à domicile, difficile en effet d’imaginer se tasser dans un métro ou un bus. En conséquence, la voiture conforte sa place de moyen de transport favori des Français : à l’échelle du pays, donc au-delà des seuls usagers réguliers des transports en commun évoqués plus haut, elle est désormais plébiscitée par 59 % des sondés, contre 57 % avant la crise sanitaire. Dans le même temps, le vélo passerait de 4 % à 6 % d’adeptes (soit une progression de moitié) et la marche de 23 % à 24 %.

En revanche, on relève une stagnation des moyens de transports alternatifs que sont les trottinettes électriques (un recul de la demande est même à prévoir pour celles en accès partagé), VTC et taxis, avec 2 % d’usagers quotidiens.

Il apparaît par ailleurs que 10 % de ceux qui n’ont pas de véhicule dans leur foyer aujourd’hui (soit 15 % des ménages) envisagent de s’équiper au prochain semestre. Ce chiffre atteint même 11 % chez les usagers réguliers de transports en commun et chez les habitants de zones urbaines ou périurbaines.

On relève en outre que 13 % des Français qui possèdent déjà une voiture envisagent un nouvel achat au cours des 6 prochains mois. Cette progression est particulièrement marquée chez les urbains (18 %) ou chez ceux qui utilisaient auparavant les transports en commun (21 %). « Tout sondage n’est qu’une intention, mais cela corrobore ce qu’il s’est passé en Chine à la fin du confinement. », se félicite François Roudier, directeur de la communication du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles). « On associe aujourd’hui à l’automobile le facteur de sécurité sanitaire, ce qui est nouveau. Ce facteur sécuritaire va d’ailleurs bouleverser les comportements, et donc l’économie des transports au sens large », ajoute-t-il.

Source : CARADISIAC.COM (8/5/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.