Fermer
France

La voiture électrique s’impose comme priorité numéro un du secteur automobile

Le #Electrique - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La révolution de la voiture électrique est en marche. Au moins aux yeux des dirigeants du monde de l’automobile. C’est la conclusion de l’édition 2017 de l’étude annuelle réalisée par le cabinet d’audit et de conseil KPMG. Près de 1 000 dirigeants de constructeurs, d’équipementiers ou de distributeurs dans le monde entier ont été interrogés par le cabinet. Conclusion : « Le véhicule électrique à batterie est devenu la préoccupation numéro un des dirigeants automobiles. Cinq dirigeants du secteur sur dix mettent ce thème en priorité numéro un », explique Laurent des Places, associé KPMG responsable du secteur automobile en France. Le sujet était numéro 3 l’année précédente et numéro 9 en 2015.

Et tous les types de motorisation à faibles émissions sont aujourd’hui jugés stratégiques, puisque la pile à combustible occupe le 3ème rang et les motorisations hybrides le 4ème. Seule la connectivité et la digitalisation parviennent à se glisser au deuxième rang. « Le poids de la réglementation relative aux émissions polluantes rend le sujet incontournable pour les constructeurs aujourd’hui », estime M. Des Places.

Pour autant, priorité ne signifie par marché de masse. L’étude de KPMG montre ainsi que « 62 % des dirigeants du monde automobile estiment que le véhicule électrique à batterie restera un marché de niche du fait du manque d’infrastructures ». A l’inverse, ils sont 78 % miser sur le succès de la pile à combustible, mais plutôt pour après-demain. « Le modèle de la pile à combustible, avec un réseau de stations-service et un plein réalisé en quelques minutes, est très proche de celui du moteur thermique actuel. C’est sans doute cette similitude qui incite les dirigeants du secteur à croire en son succès », souligne M. Des Places. (FIGARO 16/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.