Fermer
Russie

La taxe de recyclage pour les constructeurs implantés en Russie est entrée en vigueur le 1er janvier

Le #Recyclage - #Taxe
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis le 1er janvier, les constructeurs implantés en Russie doivent payer une taxe de recyclage, équivalente à celle payée par les importateurs depuis 2012. Cette taxe s’élève, au tarif de base, à 20 000 roubles (443 euros) pour les voitures et à 150 000 roubles (3 320 euros) pour les camions et autobus. Un système de coefficients s’applique toutefois, en fonction de la cylindrée, et porte le tarif pour les voitures à 17 200-110 000 roubles (381-2 440 euros) et celui pour les camions et autobus à 75 000-450 000 roubles (1 660-9 970 euros).

Afin de compenser ce surcoût pour les constructeurs, déjà fragilisés par le repli des ventes en Russie ces derniers mois, le ministère de l’Industrie a préparé un projet de mécanisme de subventions. Il s’agit d’aider les industriels russes et étrangers implantés en Russie à produire des véhicules moins polluants et à soutenir l’emploi. Les estimations varient sur le montant total de ces subventions, qui doivent encore être validées par le gouvernement, mais le budget fédéral prévoit un soutien pouvant atteindre environ 100 milliards de roubles (2,3 milliards d’euros) cette année. (AUTOSTAT 10/1/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.