triangle orange
Royaume-Uni

La SMMT déplore les incertitudes persistantes liées au Brexit

Analyse de presse de 14H00 - Le #Brexit - #SMMT - #Union Européenne
triangle bleu

La SMMT, qui représente les constructeurs britanniques, a pointé les incertitudes persistantes qui entourent les futures relations commerciales du Royaume-Uni avec l’Union européenne après le nouveau report, au 31 octobre, de la date butoir de sortie du pays de l’UE.

« Nous avons évité un Brexit “sans accord” vendredi, mais il est absolument inacceptable que, plus de deux ans après le début des négociations, l’industrie ne sache toujours pas quelle sera la relation du Royaume-Uni avec l’UE dans les prochaines semaines et les prochains mois. L’incertitude a déjà provoqué de sérieux dommages – des usines d’assemblage sont à l’arrêt forcé, les investissements ont été réduits et des emplois perdus », a déclaré Mike Hawes, délégué général de la SMMT, dans un communiqué.

« Cela ne peut pas durer. Le gouvernement et le Parlement doivent utiliser ce délai pour écarter pour de bon une sortie sans accord et garantir une solution positive sur le long terme qui assure des échanges sans frictions. S’ils échouent, nous serons de nouveau confrontés au risque terrible de l’absence d’accord le 31 octobre », a ajouté M. Hawes.

« L’incertitude engendrée par le Brexit est un réel problème qui a déjà causé des dommages mesurables », indique pour sa part dans un rapport Matthias Holweg, professeur à la SAID Business School  d’Oxford. Il estime qu’un Brexit sans accord pourrait ramener la production de voitures au Royaume-Uni de 1,52 million d’unités en 2018 à moins d’un million d’unités par an à l’horizon 2025 et souligne que les investissements dans l’industrie automobile britannique ont plongé de 80 % au cours des trois dernières années.

Selon les chiffres publiés par la SMMT, la production de voitures au Royaume-Uni a baissé de 17 % sur les deux premiers mois de 2019, après avoir diminué de 9,1 % l’an dernier. La production de moteurs a quant à elle baissé de 8,3 % en janvier-février, après avoir été stable en 2018.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (12/4/19), COMMUNIQUE SMMT (11/4/19)