Fermer
Etats-Unis

La sécurité de l’emploi est un point de désaccord majeur entre l’UAW et General Motors

Analyse de presse de 14H00 - Le #Convention collective - #General Motors - #Négociations - #UAW
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

L’UAW et General Motors sont toujours en désaccord sur au moins un des grands sujets sur lesquels les négociations en cours en vue du renouvellement de la convention collective achoppent – la sécurité de l’emploi -, a fait savoir Terry Dittes, le responsable du syndicat américain en charge des relations avec GM.

« Nous pensons que les véhicules que GM vend ici devraient être fabriqués ici. Nous ne comprenons pas l’opposition de GM à cette proposition », a déclaré M. Dittes. Les négociateurs de l’UAW sont prêts à discuter d’autres stratégies pour garantir la sécurité de l’emploi, « mais fabriquer plus de véhicules de classe mondiale dans nos usines dont les ouvriers sont représentés par l’UAW est la meilleure solution pour nos adhérents, nos familles, nos communautés et GM », a-t-il ajouté.

La grève chez General Motors a des répercussions dans l’ensemble de l’industrie. Selon Anderson Economic Group, environ 75 000 personnes travaillant chez des fournisseurs ont été mises au chômage technique ou ont vu leur salaire réduit, en raison de la baisse de la demande du constructeur.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (8/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES