Fermer
Russie

La Russie lance un mandat d’arrêt contre un homme d’affaire et ex-député

Analyse de presse de 14H00 - Le #Concessionnaires - #Fraude - #Justice
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Russie a lancé un mandat d’arrêt contre le fondateur du premier réseau de concessionnaires automobiles du pays, un ex-député devenu critique du Kremlin, accusé de fraude. Le Comité d’enquête russe accuse Sergueï Petrov, actuellement à l’étranger, d’avoir transféré illégalement quatre milliards de roubles (55 millions d’euros) à l’étranger avec l’aide de plusieurs hauts responsables de son entreprise.

Le tribunal moscovite de Basmanny a demandé son placement en détention pour deux mois, rapportent les agences de presse russes.

Sergueï Petrov, fondateur du groupe Rolf, a également été député du parti pro-Kremlin de centre-gauche « Russie juste » de 2007 à 2016. Il n’a, à cette occasion, pas voté en faveur d’une série d’initiatives du Kremlin, comme lors de l’annexion de la Crimée en mars 2014.

Quand la justice a ouvert son enquête, en juin, il avait dénoncé dans une interview à l’édition russe du magazine Forbes un possible « raid » visant à lui retirer le contrôle de son entreprise, et annoncé ne pas avoir l’intention de rentrer en Russie.

Source : AFP (6/9/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.