Fermer
France

La Rochelle expérimente des minibus sans chauffeur jusqu’en avril

Le #Autobus - #Conduite autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Nouveau volet d’une expérimentation lancée depuis quelques années à La Rochelle, des autobus électriques sans chauffeur vont sillonner la ville à partir d’aujourd’hui pour desservir gratuitement différents lieux, sur une ligne de 1,6 km entre l’Université et le Vieux-Port, durant quatre mois. Après une montée en puissance progressive, cinq arrêts matérialisés par une borne et une petite rampe d’accès destinée aux personnes à mobilité réduite seront desservis, de février à avril 2015, par six minibus.

Ces véhicules électriques mesurent 5 m de long et 1,5 m de large et peuvent emmener huit personnes à une vitesse de 15 à 20 km/h. Ils ont été développés par la société Robosoft, une PME créée en 1985 à Bidart (Pyrénées-Atlantiques) qui emploie aujourd’hui 30 personnes. Le service est gratuit, les voyageurs étant seulement invités à s’enregistrer dans le « Citymobil 2 » en donnant leur nom et prénom à un agent, qui sera toujours présent à bord pour veiller au bon déroulement des opérations.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de Citymobil, un projet européen de recherche et de démonstration visant à développer des systèmes de transport totalement automatisés et autonomes. En 2008 déjà, La Rochelle, pionnière en matière de véhicules propres (premiers vélos en libre-service dans les années 1980, puis premières voitures électriques en libre-service), avait été choisie pour faire la démonstration, à petite échelle et en circuit fermé à l’époque, d’un petit bus électrique sans pilote. Durant l’été 2011, une expérimentation en grandeur réelle (Citymobil 1), première mondiale, avait également lancé des autobus autonomes, guidés par GPS, au milieu des piétons et des cyclistes sur une portion de 900 mètres dans la cité portuaire. (AFP 16/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.