Fermer
Russie

La reprise du marché russe devrait débuter en 2016-2017

Le #Concessionnaires - #Etude - #Marché - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une étude de EY Company sur l’évolution du marché automobile en Russie à court et moyen termes, réalisée début décembre avec la collaboration de l’Association des concessionnaires russes (ROAD), indique que 34 % des concessionnaires russes ne comptent pas modifier leurs projets d’investissements ni réduire leurs effectifs en 2015 ; 69 % estiment que la baisse actuelle de la demande pourrait mener à une consolidation des réseaux ; 60 % tablent sur un début de reprise du marché en 2016 et 37 % visent plutôt 2017.

Pour 2015, les concessionnaires russes estiment à 45 % que les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers afficheront un recul de plus de 15 %, tandis qu’ils sont 25 % à tabler sur une baisse supérieure à 20 %.

« La chute du marché va entraîner cette année une tendance au regroupement des concessions, avec un rachat des plus petites par les plus grandes. Certaines fermeront purement et simplement. Quant à la reprise du marché en 2016, elle sera fonction de l’importance de la baisse en 2015 et de divers facteurs macroéconomiques », a détaillé Andrei Tomyshev, responsable des prévisions automobiles chez EY Company. (AUTOSTAT 29/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.