Fermer
France

La réglementation sur les émissions est « très favorable » à Michelin

Analyse de presse de 14H00 - Le #CO2 - #Michelin
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’électrification du parc automobile et les réglementations imposées au secteur automobile sur les émissions de CO2 sont « très favorables » à Michelin, a estimé le 2 décembre son président Florent Menegaux à Clermont-Ferrand. « L’électrification des parcs automobiles, assez inéluctable pour atteindre les seuils exigés en matière d’impact CO2, est très bénéfique à Michelin », s’est félicité le dirigeant, qui visitait l’usine des Gravanches, spécialisée dans les pneus de haut de gamme.

Un véhicule électrique est en effet « très sollicitant pour le pneu ». « Si vous maîtrisez sa résistance au roulement, vous diminuez la consommation d’énergie et vous augmentez l’autonomie de la batterie » électrique, a détaillé M. Menegaux. Quant aux voitures hybrides, « c’est encore mieux » car elles nécessitent « des pneus beaucoup plus endurants, beaucoup plus résistants et Michelin depuis l’origine fait cela », a-t-il encore ajouté.

« Donc, tout ce qui concerne les nouvelles réglementations est très favorable à Michelin », a assuré le président du manufacturier, ajoutant que la part de marché du groupe sur ce type de véhicules était « plus importante que sur les autres véhicules ». Il est également revenu sur la fermeture du site de la Roche-sur-Yon (Vendée) annoncée en octobre, « la décision la plus difficile [qu’il ait eu] à prendre ». « Notre objectif ce n’est pas de fermer tous les sites », mais « de développer Michelin et faire croître Michelin », a-t-il ajouté.

M. Menegaux a aussi indiqué que le musée « L’Aventure Michelin » à Clermont-Ferrand, conçu pour recevoir 50 000 visiteurs par an, en accueillait désormais 100 000. « On est trop à l’étroit. La question, c’est : comment on projette le futur de l’Aventure ? On a cet énorme site de Cataroux [usine située à Clermont-Ferrand] où on peut repenser l’espace différemment », en lien avec la municipalité, a-t-il déclaré.

Source : AFP (2/12/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.