Fermer
Royaume-Uni

La production de voitures au Royaume-Uni est tombée l’an dernier à son plus bas niveau depuis 2010

Analyse de presse de 14H00 - Le #Production - #SMMT - #voitures
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La production de voitures au Royaume-Uni a baissé en 2019 pour la troisième année consécutive. 1,3 million de voitures ont été fabriquées dans le pays (- 14,2 %), le plus bas niveau depuis 2010, selon les chiffres publiés par la SMMT (association des constructeurs britanniques). La production de voitures à carburants alternatifs a toutefois fait un bond de 34,7 % l’an dernier (à 192 304 unités). Sur le seul mois de décembre, la production totale de voitures a diminué de 6,4 %, à 73 080 unités.

La production a été perturbée par de multiples facteurs, dont une moindre confiance des consommateurs et des entreprises britanniques, le ralentissement de la demande dans de nombreux marchés, des changements de modèles, la baisse de la demande de voitures diesel en Europe, a indiqué la SMMT. Plusieurs constructeurs ont en outre également suspendu leur production au printemps et à l’automne en prévision du Brexit.

L’an dernier, la production pour le marché britannique a reculé de 12,3 %, à 247 138 unités, et celle pour l’exportation de 14,7 %, à 1,05 million d’unités. 81 % de la production a été exportée, en premier lieu dans l’Union européenne qui a représenté près de 55 % des exportations totales (contre 18,9 % pour les Etats-Unis et 5,3 % pour la Chine), a souligné la SMMT.

L’organisation a appelé une nouvelle fois les dirigeants britanniques à conclure un accord de libre-échange ambitieux avec l’Union européenne qui soutienne la compétitivité, la croissance et la prospérité. Le Royaume-Uni quittera l’UE le 31 janvier. Les deux partenaires ont jusqu’à la fin de l’année pour négocier l’avenir de leur relation commerciale, le Premier ministre Boris Johnson s’opposant à une extension de la période de transition post-Brexit.

Source : COMMUNIQUE SMMT (30/1/20), AFP (30/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.