Fermer
Allemagne

La possible reprise de Kuka par un groupe chinois divise les actionnaires

Le #Cession - #Kuka
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La possible reprise de Kuka par le groupe chinois Midea (cf. revue de presse du 20/5/16) divise les actionnaires. En effet, lors de l’assemblée générale, un plus grand nombre d’actionnaires qu’à l’habitude était présent et la question a été largement débattue.

Le président de Kuka, Till Reuter, s’est prononcé en faveur d’une montée au capital de Midea, estimant que ce partenariat stratégique permettrait d’accroître le chiffre d’affaires de Kuka en Chine, à un milliard d’euros d’ici à 2020 (contre 425 millions d’euros actuellement).

En revanche, certains actionnaires craignent que des technologies clés ne soient cédés à Midea. (AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL 27/5/16)

En outre, le fabricant de machines-outils Voith, principal actionnaire de Kuka avec une participation de 25,1 %, s’est dit « partagé » concernant la montée au capital de Midea. Hubert Lienhard, président de Voith s’est même dit surpris des réactions positives qui entourent cette possible reprise. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT 30/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.