Fermer
France

La plateforme EMP2 a permis une amélioration spectaculaire des Peugeot Expert et Citroën Jumpy

Le #Citroën - #Modèle - #Peugeot - #Plateforme - #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le V.U.L. est un axe de développement stratégique de Groupe PSA et les deux nouveaux Peugeot Expert et Citroën Jumpy se présentent comme les modèles de leur segment (K1, celui des fourgons compacts) sur de nombreux aspects, explique Philippe Barriac, chef de produit Peugeot Expert et Citroën Jumpy, qui travaille dans l’équipe de David Mac Queen, responsable produits de la Business Unit V.U.L. créée l’an dernier et dirigée par Philippe Narbeburu. « Tous les concurrents ont renouvelé leur offre sur la même plateforme, nous sommes les seuls à avoir une toute nouvelle plateforme, EMP2, qui nous a permis un saut quantique », précise M. Barriac. C’est notamment sur l’optimisation de la capacité de chargement en volume et en poids que cette amélioration a été spectaculaire.

En termes de dimension, la génération précédente (qui avait été conçue en 1995, suivie par deux remodelages) était disponible en 2 longueurs de 4,8 m et 5,15 m. « Depuis leur conception, le marché a bougé et les véhicules ont pris 15 à 20 cm pour tenir compte du choc piéton et de la réparabilité », explique Philippe Barriac. La nouvelle génération de l’Expert et du Jumpy sera disponible en 3 longueurs avec une évolution vers le haut à 4,95 m (version Standard pour Peugeot, M pour Citroën) et 5,3 m (version Long pour Peugeot, XL pour Citroën). Le 4,95 m a été conçu pour reprendre pied sur le marché du BTP, où la dimension standard BA13 du Placoplatre ne passait pas dans les modèles Expert/Jumpy à 4,80 m. « Le standard du marché est une longueur utile de 2,50 m, le BA 13, et nous avions une longueur utile de 2,38 m, ce qui obligeait les clients à passer sur la version longue. Notre premier objectif a été de revenir dans le marché avec cet incontournable », souligne le chef de produit. L’originalité de la gamme des nouveaux Expert/Jumpy est d’avoir une troisième dimension plus petite à 4,6 m pour tenir compte d’une nouvelle demande liée au développement du e-commerce et l’explosion des livraisons. « Il était important que l’on revienne dans le marché en respectant tous les critères de dimensions que veulent les clients et en apportant en plus une version compacte que nous sommes les seuls à proposer », souligne-t-il.

La charge utile est un autre point d’amélioration important puisqu’elle atteint désormais 1 400 kg (au lieu de 1 200 kg), ce qui était proposé uniquement par Ford, VW et Mercedes, souligne le chef de produit.
C’est la nouvelle plateforme qui a permis cette amélioration avec un PTAC qui passe à 3,1 T (au lieu de 2,9 T). « Nous avons travaillé la masse à vide avec un gain de 100 kg grâce à l’utilisation d’acier à haute résistance, qui nous a permis d’améliorer la robustesse. La hausse du PTAC grâce à un train avant entièrement nouveau et la baisse de la masse en ordre de marche nous a fait gagner entre 200 kg et 300 kg de charge utile », indique Philippe Barriac.

L’efficacité des motorisations (1,6 l Blue HDi) a par ailleurs été nettement améliorée et les émissions de CO2 de cette nouvelle génération se situent entre 133 g/km et 145 g/km, quand la précédente était à 170 g/km, soit un gain de plus de 40 g/km entre les deux générations. Par rapport à la concurrence, les deux véhicules font mieux que réduire l’écart. « Nous sommes ‘best in class’ en consommation d’au moins 15 g de CO2 et 1 l/100 km de moins que nos concurrents », se félicite M. Barriac. Le chef de projet annonce également d’autres points de différenciations comme l’option Moduwork, l’accès « bras chargé » et l’amélioration du confort. « Le confort est une attente extrêmement forte des professionnels. Nous avons travaillé sur tous les aspects : sièges, acoustique, toucher de route », souligne-t-il.

Pour ces deux véhicules, lancés cette semaine en France (et dans les semaines qui viennent dans les autres pays européens), le Groupe PSA a annoncé des objectifs très ambitieux puisqu’il vise une croissance d’au moins 60 % de ses volumes en moins de 2 ans en Europe avec une cible à 16 % de part de marché de son segment (K1, le seul en croissance en Europe) dès 2017, contre 10 % en 2015.
Produits dans l’usine Sevelnord de Hordain dans le Nord (aux côtés du Toyota ProAce, conçu sur la même base), ils seront suivis en fin d’année par le lancement de leur déclinaison V.P., Traveller chez Peugeot et Space Tourer chez Citroën. L’objectif est ambitieux également pour les versions V.P., qui devraient représenter 30 % des volumes globaux, contre 20 % dans la génération précédente. (AUTOACTU.COM 14/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.