Fermer
France

La PFA souligne l’importance d’un plan de relance

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coronavirus - #Luc Chatel - #PFA - #Plan de relance
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La filière automobile s’inquiète d’une possible vague de défaillances d’entreprises en France, jugeant « urgent » un plan de relance du gouvernement, alors que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a prévenu qu’il faudrait attendre la rentrée. « Nous devons nous préparer face à l’effondrement attendu du marché, à faire face au risque très préoccupant d’une vague de défaillances d’entreprises au cœur de nos territoires », a alerté dans un communiqué Luc Chatel, président de la PFA (Plateforme automobile), organisation qui regroupe les principales entreprises du secteur dans le pays.

« En France, si les mesures d’urgence, déployées avec une très grande réactivité par les pouvoirs publics, ont pleinement joué leur rôle […] en combinant chômage partiel pour éviter des licenciements et prêts garantis par l’Etat pour soutenir la trésorerie des entreprises, il est urgent désormais d’accompagner la sortie de crise », a expliqué la PFA.

La Plateforme automobile avait déjà appelé à des mesures de soutien de la demande le 17 mars et a entre-temps détaillé ses propositions. Elle souhaite renforcer la prime à la conversion qui subventionne l’achat de véhicules moins polluants par les particuliers et aimerait un dispositif similaire pour les véhicules industriels. Elle propose aussi « un soutien accru aux acheteurs de véhicules électrifiés ». La PFA souhaite notamment voir remonter à 6 000 euros le bonus accordé aux professionnels pour l’achat d’un véhicule électrique, récemment abaissé à 3 000 euros, et réitère sa demande d’un bonus de 2 000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable.

Source : AFP (30/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.