Fermer
France

La PFA définit un pacte de solidarité pour la filière automobile

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coronavirus - #Marc Mortureux - #PFA - #reprise
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La PFA (Plateforme Automobile) vient de définir avec l’ensemble des fédérations (Fiev, Fim, GPA, FFC, SNCP, etc.) un pacte des bonnes pratiques pour l’industrie automobile. « Nous profitons de ces jours d’arrêt afin d’anticiper au mieux la reprise et surtout de voir comment mieux travailler tous ensemble dans un esprit le plus solidaire possible. Nous avons la conviction que l’on doit se montrer collectif et responsable », explique Marc Mortureux, directeur général de la PFA.

L’échange des informations sera basé sur un rythme hebdomadaire, avec pour objectif d’anticiper la programmation des reprises d’activités. La synchronisation se base sur une échelle européenne et doit donc être coordonnée avec la vision italienne et espagnole notamment. Cet échange comprend bien sûr le volet sanitaire et la protection des salariés. Plusieurs guides ont d’ailleurs été établis par le Medef ou l’UIMM afin d’aider les entreprises à définir leurs règles pour assurer des conditions sanitaires sécurisées. « Plusieurs entreprises ont déjà défini des protocoles détaillés pour la reprise et bénéficient également d’expérience lors du redémarrage d’activité en Chine ou en Corée du Sud. Nous allons partager ces expériences qui nous aideront lorsque ce sera notre tour avec un haut niveau d’exigence », poursuit le directeur général de la PFA.

A la suite de la crise de 2008, un code de performance et de bonnes pratiques dans les relations commerciales avait été signé entre les industriels du secteur, notamment pour mieux encadrer et faire respecter les délais de paiement entre donneurs d’ordre et fournisseurs. « Les mauvaises pratiques ne feront qu’aggraver la situation. L’Etat a pris des mesures massives de soutien pour alléger les charges à court terme. Mais plus l’arrêt de l’activité va se prolonger, plus les conséquences seront difficiles à gérer avec des risques de défaillances vers la fin de l’année », avance M. Mortureux.

Source : JOURNALAUTO.COM (2/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.