Fermer
France

La part du diesel a chuté à 36 % en octobre

Analyse de presse de 14H00 - Le #CCFA - #Diesel - #Part de marché
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La part du diesel dans les immatriculations de voitures particulières neuves est tombée à 36 % en septembre et octobre, contre 40 % environ dans les mois précédents, selon des statistiques du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles) publiées le 2 novembre.

A son apogée, en 2012, le diesel représentait encore près des trois quarts du marché automobile français, mais ce type de motorisation n’a plus la cote. La part du diesel, passée sous la barre de 50 % des véhicules neufs l’an dernier, était de 39,5 % sur les dix premiers mois de l’année, souligne le CCFA.

Par types d’énergie, le CCFA recensait pour les dix premiers mois de l’année 54,4 % de voitures particulières neuves à essence (+ 7 points sur un an), 39,5 % de diesel (- 8,1 points), 4,7 % d’hybrides (+ 1 point) et 1,3 % d’électriques (+ 0,1 point).

D’après des statistiques de l’Insee publiées en octobre, le parc de voitures particulières diesel en France a reculé l’an dernier pour la première fois depuis que l’institut s’est intéressé à la question, en 1990.

Source : AFP (2/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.