Fermer
France

La nouvelle C3 va permettre à Citroën de stimuler ses ventes

Le #Citroën - #Modèle - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après plusieurs mois de de recul de ses ventes, Citroën annonce une reprise de ses commandes en novembre. Ces derniers mois ont été difficiles pour la marque, mais l’arrivée de la nouvelle C3 devrait inverser la tendance, même si cela n’a pas encore été le cas en novembre en raison notamment d’une inadéquation entre les véhicules en stock dans le réseau et la demande client.

« Nous avions une situation qui n’était pas très encourageante depuis cette été et nous avons une reprise des commandes en novembre avec une croissance de 20 % grâce à la nouvelle C3 », a déclaré Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën qui précise que « le trafic en concession a été multiplié par deux sur la C3 ».

Les immatriculations de l’ancienne C3 (2 932 unités), qui restera encore plusieurs mois au catalogue avec des fabrications jusqu’en mars, sont encore supérieures à celles de la nouvelle C3 (2 297 unités). « Je ne suis pas inquiet, nous avons le niveau de commandes nouvelle C3 que nous avions espéré », a-t-il ajouté, avec « près de 9 000 commandes pour la nouvelle C3, dont 4 500 sur le mois d’octobre ».

« Nous avons beaucoup de commandes alors que nous avons du stock parce que les concessionnaires regardent ce qu’ils ont chez eux et s’ils n’ont pas la définition passent une commande usine. Nous avons un travail à faire pour apprendre à vendre ce que nous avons en stock et nous allons faire des ajustements pour que les concessionnaires puissent vendre sur le stock national », souligne Amaury de Bourmont.

Cette situation est liée au succès de la demande sur les teintes bi-ton, habituellement réservées aux citadines premium et pour la première fois sur un véhicule « mainstream » avec 36 combinaisons possibles et qui représentent 65 % des commandes. « Faire deux tiers en bi-ton, c’était nos espérances les plus folles et on s’y tient », souligne le directeur.

L’arrivée de la nouvelle C3 s’accompagne d’une nouvelle politique commerciale de vente à prix net qui explique également la résistance (« meilleure que prévue ») des ventes de l’ancienne version dont les commandes sont au même niveau que l’année dernière. La mise en œuvre de cette nouvelle stratégie donne une situation un peu curieuse avec une ancienne C3 dont le prix de départ est de 14 200 euros TTC, alors qu’il est de 12 950 euros TTC sur la nouvelle. Le passage d’une mode de négociation à un autre demande aux équipes un travail d’adaptation qui explique aussi cette situation. « Garder les deux modèles nous permet de gérer la transition et de ne pas être en mode panique parce que nous n’aurions pas l’ancienne », confirme Amaury de Bourmont. (AUTOACTU.COM 6/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.