Fermer
France

La mortalité routière a augmenté de 8,4 % en février

Le #Mortalité routière - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) indique que 259 personnes ont trouvé la mort en février sur les routes françaises (+ 8,4 %). Le mois a notamment été marqué par les dramatiques accidents de Montflovin et Rochefort, dans lesquels huit adolescents ont perdu la vie dans des accidents d’autocars.

Les autres indicateurs de l’accidentalité routière pointent eux aussi en hausse. Les accidents corporels ont ainsi augmenté de 6,5 % le mois dernier, passant de 3 660 à 3 899, alors que le nombre de blessés sur les routes a progressé de 4,3 %, 4 817 personnes ayant été touchées, contre 4 618 il y a un an. Enfin, 1 653 personnes ont dû être soignées plus de vingt-quatre heures dans un établissement hospitalier après un accident de la route, soit 3,7 % de plus qu’en février 2015.

En dépit de ce bilan, la situation de la sécurité routière s’est améliorée sur les deux premiers mois de l’année, l’ONISR faisant état de huit décès de moins sur la voie publique (- 1,6 %, à 492 victimes). En revanche, tous les autres indicateurs sont en hausse, dans une tendance similaire oscillant entre 5,8 % et 7,6 %. (JOURNALAUTO.COM 11/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.