Fermer
France

La mortalité routière a atteint son plus bas niveau en 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #Limitation de vitesse - #Mortalité routière - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2019, 3 239 personnes ont perdu la vie sur les routes métropolitaines, un « chiffre historiquement bas », a annoncé le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner le 1er février. Avec neuf décès de moins qu’en 2018, l’Hexagone a quasiment stagné en 2019, enregistrant une très légère baisse de 0,3 % selon les données de la Sécurité routière. « Ces chiffres sont historiques, mais ils sont le résultat d’une politique volontariste », a déclaré le ministre lors d’une courte allocution à Janvry (Essonne), en défendant le passage aux 80 km/h sur les routes secondaires instauré par le gouvernement depuis mi-2018.

Au total, « 36 vies ont été sauvées grâce à la mesure du 80 km/h » depuis son lancement en juillet 2018, a fait valoir M. Castaner, au moment où plusieurs départements, dont la Corrèze et le Cantal, ont décidé de revenir aux 90 km/h. Les départements sont « libres de décider » grâce à la dérogation prévue par la loi, a ajouté M. Castaner, tout en les invitant « à évaluer aussi dans la durée les conséquences » locales du retour aux 90 km/h. D’après un recensement effectué par l’AFP en décembre, 25 départements ont fait savoir leur intention de repasser aux 90 km/h.

Dans l’Hexagone, tous les autres indicateurs sont également à la baisse en 2019 : le nombre d’accidents corporels a diminué de 1,1 % et le nombre de personnes blessées de 0,6 %. En métropole, la baisse de la mortalité « profite à tous les usagers sauf aux cyclistes », qui enregistrent 9 morts de plus (184 décès en 2019), précise le communiqué de la Sécurité routière. Cette hausse vient ternir le bilan global sur l’ensemble du territoire français, qui atteint 3 493 morts, soit 5 de plus qu’en 2018, deuxième année la moins meurtrière de l’histoire.

Onze morts ont par ailleurs été recensés en trottinettes (électriques ou non), un chiffre mesuré pour la première fois en 2019.

Source : PARISIEN (1/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.