Fermer
France

La marque Volkswagen veut retrouver toute son attractivité en France

Le #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à AUTOACTU.COM (11/1/17), le directeur général de Volkswagen France Thierry Sybord explique que, même si la marque a « enregistré un léger recul » de ses ventes en 2016, les objectifs de volumes ont quasiment été atteints, « à 1 000 unités près ». « En outre, même si nous avons baissé sur le marché des particuliers, nous continuons de faire mieux que l’ensemble du marché sur ce canal (51,2 % des volumes de la marque, contre 49,3 % pour l’ensemble du marché). Mais c’est effectivement sur le marché des particuliers que nous avons ressenti les effets de l’affaire du diesel, car si nous avons réussi à conserver notre niveau de fidélisation, nous avons eu plus de difficulté à faire de la conquête. Cela devrait s’estomper avec le temps et surtout avec l’arrivée de nouveaux produits », espère-t-il.

« Toute l’année sera animée par le lancement de nouveaux produits. La Golf 7 restylée arrive en mars. Suivront cet été le Tiguan à 7 places (AllSpace) et un tout nouveau véhicule, la berline coupé de haut de gamme Arteon, remplaçante de la CC. Viendront ensuite la nouvelle Polo à l’automne et notre petit SUV T-Roc en fin d’année. C’est donc une année importante pour nous avec des ambitions légitimes de progression de nos volumes de l’ordre de 5 %, sur un marché que nous estimons en légère progression (à 2 millions d’unités hors TT). En revanche, nous ne nous fixons pas d’objectif de part de marché car il y a des marchés sur lesquels nous ne voulons pas aller, c’est à dire la partie tactique du marché des loueurs et VD. 2017 doit clairement solder les impacts de l’affaire du diesel et les nouveaux produits vont nous permettre de redonner toute son attractivité à la marque », explique par ailleurs le dirigeant.

En outre, « le groupe et la marque Volkswagen ont de fortes ambitions sur le marché du véhicule électrique. Et la France est l’un des marchés les plus stratégiques dans ce domaine. Mais les objectifs viendront avec les produits 100 % électriques issus de la nouvelle plateforme. Ils sont prévus pour 2020. D’ici là, nous devons effectuer un travail de transformation avec le réseau conformément au plan stratégique Transform 2025. Ce chantier de trois ans débute cette année et repose sur deux piliers principaux : la digitalisation du réseau et la connectivité pour faire entrer les clients dans notre écosystème. L’autre grand chantier de cette année concerne le financement. Nous entrons cette année dans une phase de renouvellement des contrats de LOA signés ces trois-quatre dernières années. Il va donc falloir travailler à la fidélisation de ces clients avec de nouveaux contrats de LOA avec entretien notamment », indique M. Sybord.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.