triangle orange
Allemagne

La marque Volkswagen a vendu 540 600 véhicules en décembre

Analyse de presse de 14H00 - Le #Ventes - #Volkswagen
triangle bleu

La marque Volkswagen a vendu 540 600 véhicules en décembre (- 9,0 %), portant ses ventes sur l’ensemble de l’année 2018 à 6 244 900 unités (+ 0,2 %).

En 2018, la marque allemande a ainsi enregistré un record de ventes, précise un communiqué. Bien que la progression sur l’ensemble de l’année, le constructeur s’est félicité d’avoir pu faire face aux difficultés liées notamment aux conflits commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis et au passage aux normes WLTP. Ces difficultés ont été compensées par des progressions en Amérique du Sud, aux Etats-Unis et en Europe.

Le mois dernier, la marque allemande a vendu 130 400 véhicules en Europe (- 4,5  %), dont 106 400 unités en Europe occidentale (- 4,5 %) et 24 100 unités en Europe centrale et orientale (- 4,3 %, malgré une hausse de 7,8 % en Russie, à 11 200 unités). En Amérique du Nord, ses ventes ont reculé de 3,7 %, à 49 700 unités, dont 32 000 unités aux Etats-Unis (+ 5,8 %). En Amérique du Sud, les ventes de Volkswagen ont augmenté de 31,3 % (à 39 600 unités), grâce notamment à une hausse de 50,5 % au Brésil (à 31 600 unités). Dans la région Asie-Pacifique, la marque a subi un recul de ses ventes de 14,4 %, à 305 100 unités, dont 289 900 unités sur le seul marché chinois (- 15,3 %).

En 2018, Volkswagen a vendu 1 749 500 véhicules en Europe (+ 3,6 %), dont 1 469 200 unités en Europe occidentale (+ 2,8 %) et 280 300 unités en Europe centrale et orientale (+ 8,2 %, avec une hausse de 18,5 % en Russie, à 106 100 unités). En Amérique du Nord, en revanche, ses ventes ont reculé de 3,0 %, à 573 800 unités, dont 354 100 unités aux Etats-Unis (+ 4,2 %). En Amérique du Sud, les ventes de Volkswagen ont augmenté de 13,1 % (à 474 000 unités), grâce notamment à une hausse de 28,6 % au Brésil (à 335 800 unités). Dans la région Asie-Pacifique, la marque a vu ses ventes diminuer de 1,7 %, à 3 285 600 unités, dont 3 110 000 unités sur le seul marché chinois (- 2,1 %).

Selon le directeur général de Volkswagen, Ralf Brandstätter, 2019 sera de nouveau une année remplie de défis de taille pour la marque. “Outre l’augmentation de nos volumes, nous voulons également nous concentrer davantage sur la rentabilité”, a-t-il déclaré.

Source : AUTOMOBILWOCHE, COMMUNIQUE VOLKSWAGEN (10/1/19)