Fermer
France

La mairie de Paris précise ses projets pour la transformation du périphérique

Analyse de presse de 14H00 - Le #Paris - #périphérique - #Vitesse
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La mission d’information et d’évaluation (MIE) qui a rendu fin mai à Anne Hidalgo ses conclusions sur l’évolution du périphérique parisien préconise de baisser la vitesse de 70 km/h à 50 km/h, de consacrer une des voies aux transports en commun notamment, de végétaliser ledit périphérique et d’y interdire les poids-lourds en transit.

« La baisse de la vitesse, on peut le faire très vite si jamais il y a un consensus avec les communes limitrophes et en accord avec l’Etat », a déclaré l’adjoint en charge de l’urbanisme Jean-Louis Missika le 11 juin devant les élus, suggérant que cela pouvait se décider très vite, « peut-être même à titre expérimental ». Et « pourquoi pas en 2020 ? », s’est-il interrogé. La voie réservée aux transports en commun, covoiturage, voitures propres et véhicules de secours, pourrait quant à elle « être expérimentée d’abord sur des tronçons du périphérique là où il y a quatre voies et non pas trois », et ce « dès l’année prochaine », a-t-il précisé.

Les Parisiens attendent qu’on puisse « réduire et le bruit et l’accidentologie et la pollution de l’air », a estimé lors du débat la maire de Paris Anne Hidalgo, avant de donner un « rendez-vous le 12 juillet pour les ateliers du périphérique », qui permettront d’entamer un travail sur l’évolution de la voie circulaire. AFP (11/6/19)

Source : AFP (11/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.