Fermer
France

La Mairie de Paris cherche 20 000 véhicules destinés à l’autopartage

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autolib’ - #Autopartage - #Paris
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Mairie de Paris table sur un volume de 20 000 véhicules à mettre à la route pour couvrir les besoins de mobilité des habitants de la région. Cette projection a été dévoilée par Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l’espace public, interrogé par le Journal de l’automobile lors d’une opération de communication organisée le 19 juillet 2018 dans le 4ème arrondissement.

Selon l’adjoint en charge des Transports, cette taille de parc correspond au minimum vital pour une offre de service à développer au lendemain de la fin prononcée d’Autolib’. Il n’a toutefois pas détaillé quel serait l’équilibre des forces entre Paris intra-muros et les communes environnantes.

Alors que plusieurs prestataires ont répondu à l’invitation tardive de la Mairie de Paris, dont le Groupe PSA (Free2Move), Renault (Renault Mobility), Ubeeqo, Zipcar et autres Marcel et Communauto, Christophe Najdovski s’est prononcé en faveur de la plus grande mixité. « Il y a de la place pour tout le monde », a-t-il insisté.

Source : JOURNALAUTO.COM (19/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.