Fermer
Allemagne

La justice allemande soupçonne Audi de fraude en Corée du Sud

Analyse de presse de 14H00 - Le #Affaire VW - #Audi - #Corée du Sud - #Enquête - #Justice - #Stadler
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La justice allemande soupçonne Audi de fraude en Corée du Sud. Le tribunal de Munich a ainsi ouvert une enquête sur de possibles falsifications de numéros de série.

En effet, Audi est accusé d’avoir trafiqué depuis plusieurs années les numéros de série de certaines de ses voitures non conformes aux normes environnementales pour ensuite pouvoir les exporter en Corée du Sud.

« En falsifiant le processions d’identification des voitures, Audi a distribué en Corée du Sud des véhicules qui n’auraient autrement jamais reçu d’autorisation d’exploitation », a expliqué le journal allemand Süddeutsche Zeitung, qui a révélé cette nouvelle affaire, en ayant eu accès à des documents d’enquête du parquet de Munich.

Dans les usines de Neckarsulm et Ingolstadt, des salariés d’Audi auraient « à dessein » inscrits de faux numéros sur les châssis de certains véhicules non conformes aux normes d’émissions en vigueur en Corée pour en permettre l’exportation.

Cette fraude aurait débuté en 2013 et la direction d’Audi – y compris l’ancien président Rupert Stadler – aurait été au courant.

Source : AFP, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG (8/10/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.