Fermer
France

La hausse des taxes sur les carburants ne sera pas suspendue

Analyse de presse de 14H00 - Le #Carburant - #Fiscalité - #Taxes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La hausse des taxes sur les carburants ne sera pas suspendue, malgré la grogne des contribuables, a assuré le 5 novembre le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, jugeant important de ne « pas revenir en arrière » en matière de « transition écologique ». Il n’y aura pas de moratoire, a déclaré M. Le Maire sur BFMTV et RMC, où il était interrogé sur l’augmentation de la fiscalité prévue au 1er janvier 2019, et qui vise à faire converger les taxes sur le gazole et celles sur l’essence. « On ne suspend pas la transition écologique, la conversion du parc automobile français, qui est nécessaire », a ajouté le ministre, en précisant toutefois « comprendre » la colère des Français. « La bonne solution, ce n’est pas de revenir en arrière sur cette transition, c’est de l’accompagner […] Nous ne devons pas renoncer à notre objectif d’avoir des transports moins polluants […], a-t-il poursuivi.

Interrogé sur les modalités de cet accompagnement, Bruno Le Maire a évoqué « le crédit impôt transition énergétique » (CITE), qui permet de déduire de ses impôts une partie des dépenses engagées pour les travaux réalisés dans son logement, mais aussi la « prime à la conversion » automobile. « Je souhaite qu’elle augmente, cette prime à la conversion. Je souhaite qu’elle puisse toucher le plus grand nombre de véhicules possible, y compris les véhicules qui ne coûtent pas trop cher, et c’est ce qu’on négocie avec les constructeurs », a expliqué le ministre. « Ça doit concerner aussi les véhicules d’occasion, et puis je souhaite que cela puisse concerner les véhicules de très petite cylindrée, y compris à moteur thermique, qui polluent moins que d’autres véhicules, car ça c’est ce qu’il y a de plus accessible pour les Français », a-t-il détaillé.

Source : AFP (5/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.