Fermer
France

La France soutient la proposition d’une filière européenne de batteries automobiles

Analyse de presse de 14H00 - Le #Allemagne - #Batterie - #filière - #France
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La France appuie la proposition allemande de développer une filière européenne de batteries automobiles, a déclaré le Premier ministre le 22 novembre. « Comme le propose l’Allemagne, nous sommes prêts à construire une filière de batteries européenne », a indiqué Edouard Philippe lors d’un discours devant le Conseil national de l’industrie, soulignant que « demain, ces batteries vont représenter près de la moitié de la valeur ajoutée d’un véhicule ». Si nous n’investissons pas, si nous ne développons pas notre présence industrielle, notre expertise industrielle dans ce domaine, nous le paierons », a-t-il prévenu. D’après le Premier ministre, « ce n’est pas simplement les constructeurs nationaux, c’est l’ensemble du territoire européen qui verra sa compétence, ses perspectives, disparaître ».

Lors du Mondial de l’Automobile de Paris, début octobre, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait appelé les industriels européens à faire « converger » leurs efforts en matière de batteries automobiles, jugeant nécessaire de défendre la « souveraineté technologique » de l’Union européenne.

Source : AFP (22/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.