Fermer
France

La France pratique désormais les échanges transfrontaliers d’informations sur les infractions routières avec la Suède et l’Irlande

Analyse de presse de 14H00 - Le #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis le 24 juin, la France pratique les échanges transfrontaliers d’informations relatives aux infractions routières avec la Suède et l’Irlande, ce qui signifie que les conducteurs français en infraction sur les routes suédoises et irlandaises peuvent désormais être sanctionnés par les autorités de ces pays. Les ressortissants de ces pays qui commettent des infractions routières relevées par radar sur le territoire français peuvent à l’inverse être poursuivis. Ces accords concernent notamment les radars de vitesse et de feu rouge.

« En un an [de février 2018 à janvier 2019], plus de 15 000 infractions [15 734] ont été commises sur les routes françaises par des véhicules immatriculés en République d’Irlande et plus de 12 000 infractions [12 072] ont été commises par des véhicules immatriculés en Suède », explique la Sécurité routière.

La France pratique désormais les échanges transfrontaliers d’informations sur les infractions routières avec 19 pays : la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie, le Royaume-Uni, l’Italie, le Grand-Duché du Luxembourg, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, le Portugal, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et donc la Suède et la République d’Irlande.

Source : AUTOPLUS.FR (28/6/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.