Fermer
France

La France est une base de fabrication très importante pour Bosch

Le #Bosch - #Diesel
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le président de Bosch France, Heiko Carrie, a déclaré le 14 mars à l’AFP que la France, où le groupe allemand compte 7 700 salariés, restait « très importante, pas seulement comme marché, mais aussi comme base de fabrication et en recherche et développement ». Interrogé sur la situation du site d’Onet-le-Chateau, près de Rodez, qui fabrique des composants pour les moteurs diesel, M. Carrie a indiqué avoir réduit « significativement » la part des emplois intérimaires, compte tenu d’une chute du marché des véhicules diesel. « A court terme, je ne vois pas de souci pour le site », a-t-il toutefois assuré.

« Le moteur thermique restera important pour les décennies à venir. Nous croyons donc à l’avenir du diesel », mais la baisse du marché « a des effets sur l’emploi », a souligné le dirigeant. « Il faut continuer dans la modernisation des moteurs thermiques et éviter la polémique », a-t-il ajouté. Plus largement, M. Carrie a estimé que « dans les années à venir, sur certains sites, on verrait des surcapacités en Europe ». Bosch a en conséquence demandé aux différents sites, dont celui de Rodez, d’identifier des solutions complémentaires pour pallier les possibles baisses de charge des activités traditionnelles. Le président de Bosch France a cité comme exemple la fabrication pour tiers. Ainsi, le site normand de Mondeville, dédié à l’électronique pour automobile, a depuis un an diversifié sa production en assemblant des enceintes acoustiques pour la marque haut de gamme Devialet. « Cette approche fonctionne très bien », a déclaré M. Carrie. Un autre type de diversification a été mis en place sur le site de Moulins, qui produit notamment des systèmes de contrôle automobile ESP, et qui accueille désormais un centre logistique dédié à l’activité de chauffage. Le groupe a consacré 400 millions d’euros aux investissements en France sur les six dernières années.

Bosch France prévoit d’inaugurer fin mars son site rénové de Saint-Ouen, siège français du groupe, où il a investi près de 20 millions d’euros, notamment dans un centre d’innovation en ingénierie. La filiale emploie 7 700 personnes en France, dans 24 sites, revendiquant être le premier employeur d’un groupe allemand dans le secteur industriel. (AFP 14/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.