Fermer
France

La France annonce des commandes pour Renault Trucks Defense, en cours de cession

Le #Renault Trucks Défense
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé le 8 décembre des commandes de la France et du Koweït pour Renault Trucks Defense (RTD), confortant le plan de charge de cette filiale du groupe suédois Volvo mise en vente il y a un mois. L’armée française va acheter 3 700 véhicules légers à Renault Trucks Defense (RTD) pour plus de 500 millions d’euros et le Koweït 300 véhicules lourds pour 270 millions d’euros, a détaillé le ministre en visitant un site de production sur les communes de Garchizy et Fourchambault, dans la Nièvre.

« C’est avec un grand plaisir que je vous annonce que le groupe va produire et livrer 3 700 véhicules pour les armées », a déclaré M. Le Drian. « Lors de mon déplacement au Koweït en août, j’avais pu évoquer avec mon homologue le contrat pour la livraison de 300 véhicules Sherpa pour un montant de 270 million d’euros […]. Cela m’a été confirmé par le ministre avant-hier au téléphone », a-t-il ajouté.

« Vous pouvez être rassurés, RTD a un bel avenir devant lui », a poursuivi le ministre, alors que les syndicats s’inquiètent de la décision de Volvo de se séparer de son activité défense, annoncée le 4 novembre. Cette activité, en bonne santé, emploie environ 1 300 employés, majoritairement en France. Elle est surtout constituée du constructeur Renault Trucks Defense (RTD), qui possède les marques RTD, Acmat et Panhard. « Je serai extrêmement vigilant pour que le processus de cession qui va se dérouler prenne bien en considération l’avenir de RTD […]. Ce processus ne m’inquiète pas », a insisté M. Le Drian.

Les véhicules commandés par l’armée française sont des 4×4 de type VLTP-ND (véhicules légers tactiques polyvalents) montés sur un châssis Ford militarisé et équipés d’un système radio et d’armement. Les 500 premiers seront livrés en 2017, suivis de 1 000 en 2018. « Cela représente quatre années de charge pour l’usine de Saint-Nazaire. Cela va occuper plus de la moitié du personnel sur quatre ans », a-t-on précisé chez RTD.

Les armées ont estimé leurs besoins à 4 200 véhicules pour les opérations extérieures et Sentinelle sur le territoire national, dont au moins 1 000 à livrer d’ici à fin 2018. (AFP 8/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.