Fermer
Europe

La facilité d’usage : critère n° 1 pour les Européens lors du choix d’une borne de recharge

Analyse de presse de 14H00 - Le #Bornes de recharge - #Enquête - #NewMotion - #Utilisateurs - #véhicules électriques
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Une enquête de NewMotion réalisée auprès de 4 492 utilisateurs quotidiens de véhicules électriques, originaires des Pays-Bas, d’Allemagne, du Royaume-Uni et de France, révèle que la facilité d’usage est de loin le critère le plus important à l’heure de faire le choix d’un point de recharge public. Plus d’un conducteur de véhicule électrique sur deux (52 %) le cite comme un élément déterminant.

Le coût de la charge n’apparaît qu’en deuxième position dans les motivations des conducteurs, avec 33 % des réponses. La rapidité de la recharge n’arrive que quatrième (25 %), après la recommandation par des tierces parties (26 %). L’intelligence des fonctionnalités disponibles à la station (19 %) se place derrière tous ces paramètres.

Cependant, lorsque l’enquête demande aux utilisateurs ce qui changerait profondément leur expérience de la recharge publique, c’est bien la notion de rapidité du cycle qui figure en haut de la liste (48 %), devant la nécessité d’accroître le maillage des stations (46 %). Assimilé à une capacité d’adaptation aux fluctuations tarifaires en fonction du moment de la journée (heures creuses), la notion de prix ne récolte que 16 % des réponses, soit moins que l’intérêt de pouvoir s’affranchir d’un câble.

Les conducteurs de VE privilégient davantage la possibilité de n’avoir besoin que d’une seule carte pour toutes les infrastructures publiques (41 %), voire de s’en débarrasser complètement (21 %). Et pour cause, elles prolifèrent. L’enquête de NewMotion établit que 45 % des conducteurs de VE en Europe possèdent entre 2 et 4 cartes d’accès à un réseau de bornes de recharge, contre 37 % qui n’en ont qu’une. Ils sont même 15 % à en détenir au moins 5.

57 % des automobilistes rapportent ne pas connaître en amont le prix de base sur lequel sera calculé le montant de leur recharge et 37 % concèdent ne pas regarder la note à la fin de la session de recharge.

Pour NewMotion, il apparaît que près de la moitié des sondés (45 %) s’inquiètent du futur manque de points de recharge disponibles. Ils sont en revanche 32 % à se montrer confiants vis-à-vis de la capacité d’absorption des besoins.

Source : JOURNAL AUTOMOBILE (19/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.