Fermer
France

La direction commerciale France de Renault se mobilise pour le réseau

Analyse de presse de 14H00 - Le #Coronavirus - #Ivan Segal - #Renault - #Réseau
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dès l’annonce du confinement, une note a été envoyée à l’ensemble du réseau Renault, comportant une quinzaine de mesures de soutien dont, par exemple, le report des échéances à court terme, des délais de financement pour les prochains mois, des arrêts de prélèvement ou des versements anticipés de primes. « Mais cela ne sera pas suffisant. Car un distributeur fonctionne sur une base d’un chiffre d’affaires normé par rapport à ses coût fixes. Il faut une reprise assez rapide de l’activité, dès que les autorités lèveront le confinement. Mais même si je ne suis pas inquiet sur la capacité de résistance de notre réseau, nous nous attendons à des difficultés différées, plutôt vers la fin de l’année », souligne Ivan Segal, directeur du commerce France du constructeur.

Ce n’est donc pas dans l’immédiat, ni dans deux mois, que le réseau devra affronter la crise, mais sans doute à l’automne, lorsque l’activité aura redémarré et que les premières échéances de portage tomberont. Pour soutenir cette activité, Renault se positionne également pour la mise en place d’une nouvelle prime à la conversion, englobant la totalité des énergies, et pas uniquement en faveur des véhicules électriques, comme évoqué par Francis Bartholomé, président du CNPA. « Je n’ai pas de doute sur l’impact positif d’une prime sur le niveau du marché et le commerce. Ce sont des mesures qui ont déjà été appliquées à d’autres moments et il serait dangereux d’inventer de nouvelles méthodes de relance. On pourrait imaginer une nouvelle prime, toutes motorisations confondues, mais avec une aide plus ou moins forte selon le type de motorisation », poursuit M. Segal.

Plusieurs hypothèses de reprise sont d’ores et déjà en phase d’écriture. La machine industrielle, bien sûr, devra repartir en premier, le réseau ayant dans un premier temps son stock de VN à disposition des clients intéressés. Puis suivront la logistique, la livraison des pièces de rechange et ensuite la distribution. « Mais même si nous n’avons pas de vision sur une possibilité de redémarrage, nous travaillons sur des protocoles pour assurer la livraison des véhicules ou en concession ou à domicile, en intégrant évidemment l’intégralité des mesures sanitaires. Après le confinement, une période intermédiaire interviendra pour que la santé des clients et évidemment des personnels du réseau soit protégée. Cela se traduira par un espacement des postes de travail dans les ateliers et l’accessibilité d’un poste sur deux, la distribution d’outils de protection (masques, visières, gants, etc.) et la garantie de remettre aux clients leur véhicule désinfectés après intervention », souligne le dirigeant.

Reste que l’intégralité des objectifs devront être revus pour être proches de la réalité des possibilités commerciales et particulièrement au niveau des normes CAFE d’émissions de CO2. « Même si le marché global baisse de 20 % sur l’année 2020, la proportion de véhicules dits verts devrait rester identique. Heureusement, nous avions très bien démarré l’année avec près de 10 435 Zoé livrées sur le premier trimestre », prévient Ivan Segal, qui ne pense pas que la France va demander un report ou un assouplissement de ces règles, contrairement à l’Allemagne. « En revanche, nous devons être certain que nous devrons subir de retards de lancements de nouveaux véhicules ». La norme Euro-6-d full, qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2021, pose, à ce titre, plus de problèmes.

Source : JOURNALAUTO.COM (1/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.