Fermer
Argentine

La crise économique argentine, une menace pour les constructeurs implantés localement

Le #Dette - #Gouvernement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Cour suprême américaine a notifié qu’elle rejetait l’appel de l’Argentine sur sa dette, créant un risque de défaut de paiement ce la troisième économie d’Amérique latine. L’appel de l’Argentine porte notamment sur sa condamnation à rembourser 1,33 milliard de dollars à des fonds spéculatifs.

Christina Kirchner, présidente de l’Argentine, a critiqué des fonds « vautours » et dénoncé un « rançonnement » américain. Tout en assurant lors d’une intervention télévisée : « Nous voulons honorer notre dette et nous le ferons. J’ai donné l’ordre au ministère de l’Economie de mettre en place tous les instruments nécessaires à ceux qui ont fait confiance à l’Argentine. »

Encore traumatisée par le terrible défaut de paiement du début des années 2000, l’Argentine pourrait ainsi faire face à une nouvelle crise d’envergure. La situation représente une menace directe pour les constructeurs français, qui détiennent plus du quart du marché automobile argentin. D’autres constructeurs, comme Volkswagen, Fiat, Ford, GM via Chevrolet, et Toyota, sont également exposés à une inflexion économique dans ce pays.

L’Argentine figure dans le Top 20 des producteurs d’automobiles mondiaux, avec 791 007 unités assemblées en 2013, dont 284 468 VUL. (JOURNAL AUTOMOBILE 17/6/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.