Fermer
Corée du Sud

La Corée du Sud a de nouveau convoqué un dirigeant de Volkswagen

Le #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans le cadre de son enquête sur le scandale des moteurs truqués, le bureau du procureur de Séoul a de nouveau convoqué un dirigeant de Volkswagen. Ce dirigeant – non nommé – travaille au siège de Volkswagen et est donc venu d’Allemagne pour répondre aux questions de la justice sud-coréenne.

Le dirigeant a indiqué qu’il était venu afin de témoigner et de coopérer avec les autorités locales. Il a en outre souligné qu’il était important pour Volkswagen de tirer cette affaire au clair.

Le dirigeant devrait être interrogé sur une visite en Corée du Sud en juillet 2011, au cours de laquelle il avait rencontré des représentants du Ministère de l’Environnement, qui lui avaient alors demandé de justifier les émissions excessives de NOx de certains véhicules du groupe. Faute d’informations suffisantes, les autorités coréennes n’avaient pas pu déterminer la raison de ces émissions supérieures aux normes en vigueur. Le procureur souhaite donc savoir pourquoi il avait refusé de fournir les informations nécessaires à l’époque.

Plusieurs dirigeants du groupe Volkswagen, notamment Johannes Thammer, responsable de la filiale sud-coréenne du constructeur, ont déjà été convoqués par le procureur de Séoul. (YONHAP 21/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.