Fermer
France

La connectivité, la digitalisation et l’électrique, priorités du secteur automobile

Analyse de presse de 14H00 - Le #Etude - #KPMG
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Pour la 20ème année consécutive, KPMG a présenté quelques chiffres concernant les enjeux de l’industrie automobile mondiale. Sur plus de 1 000 dirigeants interrogés à travers le monde, 59 % d’entre eux considèrent la connectivité et le numérique comme les préoccupations majeures du secteur. Ces thèmes se placent devant l’électrique : « battery electric mobility » et « fuel cell electric mobility » à 56 %.

« L’étude montre la profondeur des mutations en cours. Dans ce contexte mouvant, renforcer en permanence les compétences traditionnelles demeure essentiel, mais les acteurs devront aller au-delà pour redéfinir leur rôle dans la chaine de valeur et sécuriser de nouveaux flux de revenus », indique KPMG.

Pour deux tiers des dirigeants sondés, soit 65 %, la mise en place de nouvelles formes de coopération entre les constructeurs et les géants du numérique semble « l’option la plus réaliste ». Certains pensent même que la création de partenariats ou d’alliances seraient la meilleure stratégie pour coopérer (88 %).

Concernant le volet technologies, les dirigeants imaginent que celles déjà existantes devraient coexister de manière durable avec une répartition d’ici à 2040 soit batteries (30 %), hybrides (25 %), piles à combustible (23 %) et moteurs traditionnels (23 %). L’étude révèle que la Chine apparaît comme le principal marché de l’électromobilité, à savoir que 47 % des dirigeants chinois estiment que leur pays pourrait dominer à terme le marché mondial des véhicules équipés de batteries.

Des interrogations ont aussi été exprimées sur la distribution : la moitié des points de vente seraient voués à disparaître dans dix ans. « Au minimum, ces points de ventes vont devoir changer de forme et de rôle dans un monde toujours plus numérique. Pour huit dirigeants sur dix, leur avenir dépend de leur capacité à se transformer, en se spécialisant dans les services ou les véhicules d’occasion, mais aussi en renforçant leur rôle d’acteurs d’un parcours client individualisé et unifié au sein de chaque marque, avec une approche multicanale », selon le cabinet.

Source : LARGUS.FR (30/1/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.