Fermer
Union européenne

La Commission défend le système de contrôle des véhicules dans l’UE

Le #Commission européenne - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Lors d’un débat qui s’est tenu au Parlement européen le 23 septembre, la Commission européenne a défendu le système de contrôle et d’homologation des véhicules en Europe après le scandale des moteurs truqués de Volkswagen aux Etats-Unis. « Le système de contrôle américain est-il mieux conçu ? », se sont interrogés de nombreux députés européens réunis au sein de la commission sur l’Environnement, qui avait ajouté en urgence la question à l’ordre du jour de sa réunion régulière. Les deux systèmes « sont complètement différents et non comparables », a répondu la représentante de la Commission européenne invitée au débat, Joanna Szychowska. Aux Etats-Unis, c’est une autorité indépendante qui contrôle a posteriori car ce sont les constructeurs qui homologuent leurs produits. En Europe, « c’est le contraire », a-t-elle expliqué.

Le certificat d’homologation aux Etats-Unis est en effet attribué par une autorité indépendante. Celle-ci n’existe toutefois pas au niveau européen : un véhicule homologué dans un Etat membre par l’autorité nationale est ainsi autorisée à circuler dans tout le territoire de l’Union. Si c’est à l’échelle de l’UE que se décident les niveaux limites d’émissions, les tests sont ensuite effectués au sein de laboratoires des services techniques nationaux. « Il est difficile de dire que le système européen est inefficace », a estimé Mme Szychowska.

« Il ne faut pas oublier que les tests réalisés aux Etats-Unis sont aussi des tests réalisés en laboratoire », a-t-elle poursuivi, avant de rappeler que l’UE avait adopté une nouvelle procédure permettant d’effectuer des contrôles complémentaires en conditions réelles. Ces nouveaux tests doivent entrer en vigueur en janvier 2016, selon une source proche du dossier.

En ce qui concerne l’éventuelle présence de logiciels truqueurs dans des véhicules vendus en Europe, Mme Szychowska a indiqué que la Commission attendait des « réponses claires » des autorités nationales ou d’autres sources pour répondre. Le 22 septembre, la Commission européenne avait jugé « prématurées » des « mesures de surveillance immédiates » en Europe. (AFP 23/9/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.