Fermer
France

La Coface prévoit une hausse des défaillances d’entreprises en 2019

Analyse de presse de 14H00 - Le #coface - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nombre de défaillances d’entreprises devrait augmenter cette année dans une majorité de pays européens, où le risque politique est au plus haut et où l’industrie automobile « montre des signes d’essoufflement », a indiqué le 5 février l’assureur-crédit Coface. « Pour la première fois depuis la crise des (dettes) souveraines en 2011-2012, les entreprises devront cette année faire face à deux écueils en même temps : le ralentissement cyclique et les risques politiques », a prévenu le chef économiste Julien Marcilly, lors du colloque annuel de la Coface sur les « risques pays ».

L’assureur-crédit prévoit ainsi « que le nombre de défaillances d’entreprises augmentera dans 20 pays européens » sur 26 analysés. Précisément, ce nombre devrait augmenter de 1,2 % en zone euro et de 6,5 % en Europe centrale.

« Ce risque de crédit accru pour les entreprises trouve son origine dans le ralentissement cyclique et les incertitudes politiques persistantes », a-t-il ajouté, soulignant que le risque politique était « plus que jamais d’actualité ». L’indicateur de risque social de la Coface se trouve, en effet, « à son plus haut niveau depuis 2010 », avec les élections en Grèce, mais aussi « d’éventuels votes anticipés en Italie, en Espagne et en Allemagne à surveiller ». « Le mécontentement social qui se généralise et la montée de partis anti-européens prennent une ampleur suffisamment importante pour aboutir à un parlement européen très fragmenté lors des élections européennes de mai », a prévenu le groupe.

Selon la Coface, le secteur automobile est « particulièrement affecté ». « Après un cycle de croissance d’environ huit ans, il montre désormais des signes d’essoufflement », a constaté l’assureur-crédit, qui a dégradé le secteur automobile à « risque moyen » dans toute l’Europe et à « risque élevé » en Amérique latine et en Amérique du Nord.

Source : AFP (5/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.