Fermer
Chine

La Chine ordonne des tests de sécurité supplémentaires sur les véhicules électriques

Analyse de presse de 14H00 - Le #Incendies - #Nio - #Tesla - #Tests - #Véhicules à énergies alternatives - #véhicules électriques
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Chine a ordonné aux constructeurs d’automobiles d’effectuer des tests de sécurité supplémentaires sur les véhicules électriques, suite à plusieurs incendies de voitures électriques des marques Tesla et Nio. Ce dernier fait d’ailleurs l’objet d’une enquête en Chine.

Les entreprises se sont ainsi vu demander de vérifier des potentiels risques en termes de sécurité sur les batteries, sur l’imperméabilité des véhicules, sur les câblage à haut voltage, ainsi que sur les appareils de recharge.

Les constructeurs devront publier les résultats de ces tests supplémentaires d’ici à la fin du mois d’octobre.

Les tests devront être effectués non seulement sur les voitures neuves, mais aussi sur des modèles déjà vendus et en circulation, notamment ceux parcourant d’importantes distance, comme les taxis.

En Chine, en 2018, au moins 40 incendies impliquant des modèles à énergies alternatives ont été déclarés et plus de 130 000 véhicules « verts » (électriques à batteries, hybrides rechargeables et à piles à combustible) ont été rappelés.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.