Fermer
Chine

La Chine envisage de laisser les constructeurs étrangers prendre le contrôle de leurs coentreprises locales

Le #Coentreprise - #Constructeur - #Gouvernement - #Participation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Chine envisage de laisser les constructeurs étrangers prendre le contrôle de leurs coentreprises locales. Jusqu’à présent, les constructeurs étrangers ne pouvait pas prendre une participation de plus de 50 % dans leurs sociétés conjointes chinoises.

Xu Shaoshi, président de la Commission Nationale pour le Développement et la Réforme, a en effet déclaré que le gouvernement étudiait la possibilité de lever cette contrainte.

Depuis 1994, la Chine impose aux constructeurs étrangers de fonder des coentreprises avec des groupes locaux pour pouvoir produire et distribuer des véhicules en Chine.

Toutefois, la CAAM (association des constructeurs d’automobiles en Chine) s’oppose à cette décision et estime que la participation des constructeurs étrangers dans leurs coentreprises devrait continuer à être limitée à 50 %.

La CAAM craint en effet qu’offrir plus d’indépendance aux constructeurs étrangers risquerait d’étouffer dans l’œuf les ambitions de nombreuses marques chinoises. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 27/6/16, AUTOMOTIVE NEWS CHINA 28/6/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.