Fermer
Chine

La Chine envisage d’interdire les voitures fonctionnant aux carburants fossiles

Le #Electromobilité - #Gouvernement - #Législation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Chine envisage d’interdire les voitures fonctionnant aux carburants fossiles (essence et diesel), afin de doper le développement de l’électromobilité.

Le Ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information a ainsi déclaré avoir « entamé des recherches » à ce sujet et prévoit « d’établir un calendrier en lien avec les administrations concernées ».

La Chine emboîterait ainsi le pas à la France et au Royaume-Uni qui ont tous deux annoncé leur intention d’interdire la vente de modèles diesel et à essence d’ici à 2040.

La Chine s’attend à ce qu’une telle décision conduise « à de profonds changements dans l’environnement de l’industrie automobile en Chine ». Les constructeurs devront donc améliorer l’efficience des véhicules à moteurs à combustion et développer largement les véhicules verts.

La Chine envisage déjà d’imposer des quotas de vente et de production de véhicules verts aux constructeurs présents dans le pays. Cette mesure se substituerait aux primes à l’achat pour promouvoir l’électromobilité. (BLOOMBERG 9/9/17, AFP 11/9/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.