Fermer
Etats-Unis

La Californie a proposé des règles pour le déploiement futur des voitures autonomes sur ses routes

Le #Réglementation - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La Californie a présenté le 16 décembre un projet de réglementation pour encadrer le déploiement futur des voitures autonomes sur ses routes et l’utilisation de ces voitures.

Selon ce projet, les voitures devraient être dotées d’un volant et un conducteur titulaire du permis conduire devrait pouvoir reprendre le contrôle du véhicule en cas de problème. Adoptant une approche prudente, les autorités californiennes délivreraient aux constructeurs une autorisation de mise en circulation pour une durée de trois ans. Pendant cette période, les consommateurs pourraient louer les véhicules mais les constructeurs devraient surveiller leurs performances en termes de sécurité et en informer les autorités. Avant l’octroi de l’autorisation de déploiement, la sécurité des voitures serait vérifiée par des experts indépendants. Par ailleurs, toute personne qui voudrait louer ou utiliser une voiture autonome devrait suivre une formation auprès du constructeur et verrait une mention spéciale apposée sur son permis de conduire. En cas d’infraction, le conducteur serait responsable. Enfin, les autorités californiennes souhaitent également des protections contre de potentielles cyber-attaques visant ces voitures hyper-connectées, et un encadrement des informations qu’elles collectent.

Le Département des véhicules à moteur (DMV) a fait valoir que sa principale préoccupation était la sécurité des véhicules autonomes et celle du public qui partagera la route avec eux. « Au vu des risques potentiels associés au déploiement de cette nouvelle technologie, le DMV considère que les constructeurs doivent continuer à tester les véhicules sans conducteur sur la voie publique avant de mettre cette technique à la disposition du grand public », a expliqué l’agence californienne, dont les propositions vont faire l’objet de consultations publiques avant l’adoption d’une réglementation finale.

Google, qui est en pointe dans le développement de voitures autonomes, s’est dit très déçu par les propositions des autorités californiennes, qui ralentiront selon lui le déploiement d’une technologie qui permettra de sauver de nombreuses vies.

La Californie a autorisé onze constructeurs à tester leurs véhicules autonomes sur ses routes, le dernier en date étant Ford (voir la revue de presse du 16/12/15). (DETROIT NEWS 16/12/15, AFP 17/12/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.