Fermer
France

L’usine PSA de Sevelnord va installer une troisième équipe à partir de l’automne

Le #Emploi - #PSA Peugeot Citroën - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Alors que la poursuite de l’activité du site de Valenciennes-Hordain (Nord) avait été mise en péril par la dissolution de la coentreprise Sevelnord avec Fiat en 2012, « aujourd’hui l’usine renaît véritablement et peut compter sur une augmentation des volumes », a déclaré le 30 mars son dirigeant Patrice Le Guyader, lors de la présentation des nouveaux Peugeot Expert et Citroën Jumpy. En 2012, l’attribution de ces véhicules à l’usine avait été conditionnée entre autres à l’arrivée d’un nouveau partenaire pour remplacer Fiat et partager les coûts de développement. Un accord dans ce sens avait alors été trouvé avec Toyota. Depuis 2013, Sevelnord fournit ainsi au constructeur japonais des VUL issus des gammes Peugeot Expert et Citroën Jumpy, mais à partir de maintenant, le site produit sur la nouvelle plateforme EMP2 les nouveaux Expert et Jumpy, ainsi que le Toyota ProAce. « Grâce à l’arrivée de Toyota notamment et à l’amélioration de notre compétitivité, la production à Sevelnord a connu deux années de croissance. L’an dernier, le site a ainsi produit 87 000 véhicules », s’est félicité M. Le Guyader. Cela reste néanmoins très loin de la capacité réelle de production de l’usine, de l’ordre de 180 000 unités. Mais la production des trois nouveaux modèles va maintenant « permettre de monter en cadence et d’atteindre près des 100 000 unités dès 2016 », a assuré le dirigeant. Pour se préparer à cette montée en cadence, il a d’ailleurs annoncé qu’une troisième équipe de production, de nuit, serait installée à compter de l’automne. Cela représente l’embauche d’environ 500 personnes (en intérim), a-t-il précisé.

M. Le Guyader attend une nouvelle hausse de la production en 2017 lorsque les véhicules connaîtront leur première année pleine de commercialisation. L’augmentation de la production devra venir en partie d’une hausse des ventes de Peugeot et Citroën sur un marché européen des fourgons compacts particulièrement dynamique (+ 17 % en 2015), mais également sur les autres marchés internationaux, où PSA vise un triplement de ses ventes sur ce segment (d’ici à 2021). Mais la hausse de la production doit également être tirée par la croissance des volumes de Toyota. Sur la génération précédente, le site produisait « entre 10 000 et 12 000 unités pour Toyota » ; sur cette nouvelle génération, à laquelle Toyota a participé au développement, « nous espérons que notre partenaire embarque un tiers de la production », a indiqué le dirigeant. (AUTOACTU.COM 31/3/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.