Fermer
Union européenne

L’objectif européen de 130 g de CO2/km pour 2015 serait déjà dépassé de près de 7 g

Le #CO2 - #Emissions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après les données provisoires de l’Agence européenne de l’environnement (EEA), la moyenne des émissions de CO2 des véhicules neufs vendus en Europe en 2014 serait de 123,4 g/km (- 2,6 %), soit près de 7 g en dessous de l’objectif fixé pour cette année. Depuis 2010, les émissions de CO2 auraient diminué d’environ 12 %, ce qui représenterait un gain de 17 g de C02/km.

L’an dernier, 17 des 28 Etats membres seraient passés sous la barre des 130 g/km, avec des records enregistrés aux Pays-Bas (107 g/km) et dans deux pays où le marché automobile a été particulièrement perturbé par la crise économique : la Grèce (108 g/km) et le Portugal (109 g/km). A eux trois, ces marchés ne représentent toutefois que 4,7 % des immatriculations européennes (Europe des 28). Il faut souligner que ces niveaux ont été atteints au Portugal et en Grèce grâce aux véhicules diesel, puisque cette motorisation représentait 71 % des immatriculations au Portugal et 64 % des immatriculations en Grèce (comme en France).

Les pays les moins « vertueux » seraient l’Estonie (141 g/km), la Lettonie (140 g/km) et la Bulgarie (136 g/km). L’Estonie est l’un des premiers Etats de l’UE à avoir adopté une politique volontariste en faveur des véhicules électriques, mais l’offre des constructeurs semble ne pas répondre encore aux besoins des automobilistes estoniens, en termes de modèles et de prix, souligne AUTOACTU.COM (17/4/15).

En 2014, les immatriculations de véhicules électriques, qui comptent pour 3,5 voitures dans le calcul de la moyenne des émissions, ont progressé de 57 %, mais n’ont représenté que 0,3 % du marché (38 000 unités). La France a été le premier marché de l’électrique avec 10 560 immatriculations, suivie de l’Allemagne (8 500 unités) et du Royaume-Uni (6 700 véhicules).

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.